Maîtrisez votre plan d’action contre l’asthme

Un plan d’action contre l’asthme est un document personnalisé, élaboré avec votre professionnel de santé, qui décrit les caractéristiques de votre asthme et comprend des informations sur la meilleure manière de traiter vos symptômes d’asthme avant qu’ils ne s’aggravent. Il s’agit d’un outil crucial pour gérer votre asthme et améliorer le contrôle.

Les informations sur votre asthme peuvent être divisées en trois zones : verte, jaune et rouge, correspondant au niveau de gravité de vos symptômes lorsque l’asthme s’aggrave. Dans chaque zone, vous trouverez les actions à entreprendre, y compris les médicaments, les instructions sur quand les prendre (par exemple, si vous devez prendre un médicament de secours avant l’exercice), la bonne utilisation et le dosage, ainsi que des informations sur quand demander de l’aide médicale et vos contacts d’urgence. Le plan d’action peut également inclure les vaccinations recommandées et leurs échéances.

Assurez-vous de bien comprendre le contenu du plan d’action de la personne dont vous vous occupez et gardez votre propre copie pour pouvoir agir rapidement en cas d’urgence!

Les plans d’action varieront d’une personne à l’autre. Voici des exemples de ce qu’un plan d’action peut inclure.

ZONE VERTE

La zone verte signifie que votre asthme « va bien » et le traitement (de fond et de secours) doit être poursuivi comme d’habitude.

Les plans d’action indiquent souvent que vous êtes dans cette zone si :

  • Vous avez besoin d’utiliser votre inhalateur de secours (SABA) moins de trois fois par semaine.
  • Vous ne vous réveillez pas avec de l’asthme.
  • Vos activités (y compris l’exercice) ne sont pas limitées en raison de l’asthme.
  • Votre débit expiratoire de pointe (si utilisé) est dans votre zone normale. Votre médecin vous indiquera quel niveau est normal pour vous.

ZONE JAUNE

La zone jaune signifie que votre asthme « s’aggrave » et qu’il peut être nécessaire de « renforcer » le traitement de fond pendant 1 à 2 semaines. Parfois, votre médecin peut vous demander de suivre une courte cure (5 à 7 jours) de comprimés de prednisone ou de prednisolone.

Les plans d’action indiquent souvent que vous êtes dans cette zone si:

  • Vous avez besoin d’utiliser votre inhalateur de secours plus souvent que d’habitude.
  • Vous vous réveillez souvent avec de l’asthme.
  • Vous devez limiter les activités normales (y compris l’exercice).
  • Votre débit expiratoire de pointe (si utilisé) est plus bas que votre normal. Votre médecin vous indiquera quel est le niveau jaune pour vous.

ZONE ROUGE

La zone rouge signifie « alerte médicale » et c’est le moment où vous devez contacter un médecin ou vous rendre aux urgences.

Les plans d’action indiquent souvent que vous êtes dans cette zone si :

  • Vous avez besoin d’utiliser votre inhalateur de secours plus souvent que toutes les 3-4 heures ou s’il n’a aucun effet.
  • Vous vous réveillez continuellement avec de l’asthme.
  • Vous vous détériorez rapidement ou avez des difficultés à parler en raison de votre respiration.
  • Votre débit expiratoire de pointe (si utilisé) est nettement inférieur à votre normal. Votre médecin vous indiquera quel est le niveau rouge pour vous.

Révisez votre traitement de l'asthme selon le plan d’action

Le plan est adapté à vos besoins et s’applique uniquement à vous. En se référant aux trois zones (verte, jaune et rouge), vous saurez quelles situations et quels symptômes surveiller afin d’adapter votre traitement sans consulter le médecin, et quand il est nécessaire de contacter le médecin pour revoir votre traitement.

Un type différent de plan d’action sera utilisé en fonction du fait que l’on vous ait prescrit un inhalateur de secours anti-inflammatoire (par exemple, budesonide-formoterol ou beclometasone-formoterol) ou un inhalateur de secours SABA. Le plan devrait inclure des instructions sur l’augmentation de l’utilisation de votre inhalateur de secours, la dose que vous pouvez prendre et si vous devez augmenter votre traitement de fond, et pendant combien de temps.

Gardez le plan d’action contre l’asthme à jour

  • Vous devriez consulter régulièrement votre professionnel de santé pour mettre à jour votre plan d’action contre l’asthme.
  • Vous êtes l’acteur principal de votre plan d’action, incluez ici et dans votre journal quotidien de l’asthme tout ce que vous pensez être utile, y compris les réflexions sur votre mode de vie.
  • Si vous souffrez d’autres affections qui pourraient nécessiter une action immédiate, le plan d’action devrait également inclure les actions à prendre en cas d’urgence non liée à l’asthme. Par exemple, si vous avez des antécédents d’anaphylaxie, le plan devrait inclure la nécessité de garder constamment votre stylo d’adrénaline avec vous, avec des instructions d’utilisation.

Journal quotidien de l'asthme

Avoir de l’asthme devrait être une raison de plus pour prendre soin de vous-même et apprendre à écouter votre corps et vos besoins. Un journal quotidien de l’asthme vous permet d’enregistrer au jour le jour l’évolution votre asthme et également d’annoter toutes les questions ou doutes que vous pourriez avoir sur votre traitement. Un journal quotidien de l’asthme peut être un outil précieux pour certains patients, car le remplir peut vous inculquer un sentiment de discipline envers votre santé. Il est également utile pour communiquer avec votre professionnel de santé et travailler ensemble pour contrôler votre asthme.

Dans votre journal, vous pouvez :

  • Suivre vos symptômes, quand ils apparaissent et quand ils vous dérangent le plus, tels que :
    • Le type de symptômes et l’heure du jour où ils apparaissent.
    • Les circonstances dans lesquelles vous avez le plus souvent des symptômes, par exemple, la nuit, le matin, après avoir été actif, ou à certaines périodes de l’année.
    • Comparer vos symptômes avec les zones de votre plan d’action contre l’asthme et prendre des mesures au besoin.
  • Identifier tout déclencheur potentiel qui semble aggraver votre asthme, tel que :
    • Toute infection respiratoire que vous contractez, même si elle est légère.
    • Les symptômes liés à l’exposition à la fumée de tabac, à la pollution de l’air, au pollen, etc.
  • Notez la prise de vos médicaments, tels que :
    • Les médicaments que vous utilisez pour les crises d’asthme soudaines et la fréquence à laquelle vous les utilisez.
    • Après le début ou le changement d’un médicament, noter comment le nouveau traitement affecte votre asthme.
    • Les effets de toute vaccination que vous recevez.
  • Enregistrer vos mesures de débit expiratoire de pointe et les résultats de votre test de fonction pulmonaire (si utilisé).
    • Surveiller votre fonction pulmonaire à domicile à l’aide d’un débitmètre de pointe et enregistrer les résultats dans votre journal.
    • Comparer vos lectures de débit expiratoire de pointe avec les zones de votre plan d’action contre l’asthme et prendre des mesures au besoin.
  • Noter des informations sur votre vie quotidienne.
    • Tous les stress importants que vous vivez.
    • Les changements récents de mode de vie.

Gardez le journal quotidien de l’asthme à jour

  • Conservez une version numérique de votre journal sur le calendrier de votre appareil mobile afin de l’avoir toujours avec vous !
  • Gardez une copie de votre plan d’action contre l’asthme avec votre journal, afin de pouvoir évaluer dans quelle zone vous vous trouvez et agir en conséquence.
  • Prêtez une attention particulière à vos symptômes lorsque vous changez d’environnement, par exemple pendant les voyages.
Plus sur #aboutasthma
Est-ce de l’asthme ?
Qu’est-ce qu’une crise d’asthme ?
Comment communiquer sur l’asthme avec les professionnels de santé
Grandir avec l’asthme
This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.